lundi 25 juillet 2011

Ecolage

Au bout d'une semaine de trajet, on arrive tous au village où nous
poursuivrons notre écolage. Il est de forme typique cylindrique et l'Académie
possède une caserne où sont dispensés les cours théoriques et pratiques sur le
terrain. Les bâtiments sont en pierre.


Les groupes et Maisons se mélangent plus qu'au début. On parle beaucoup du
couple que je forme avec Alionor l'ashragor. Je continue à m'entretenir
régulièrement avec elle sans lui parler de la promesse que j'ai faite à Tohol.
Elle m'invite même à suivre l'une des cérémonies, courtes messes d'expiation
et de renouvellement de la foi en Ashragor. J'y insiste pour respect et
intérêt à ce qu'elle croit.


On suivra un cours de botanique avec un ashragor d'une soixantaine d'années,
extrêmement brutal tout en étant assez pédagogue. Les punitions pleuvent, les
insatisfactions et Bianca entre autres en fera les frais mais se tiendra à
carreau ne risquant pas d'être renvoyée.


Tout ceci amène à une vive tension et un fort ressentiment contre les
ashragors et une rixe éclate un soir au dortoir. Je protège Alionor de tout
inopportun qui ose s'avancer. Bjorn se défait facilement des troubles-fêtes
qui viennent se frotter à lui tandis que Bianca parcourt la salle pour régler
quelques comptes avec certains dont le bellâtre felsin. Elle avait d'ailleurs
appris plus avec lui au sujet du takshir qui reste une arme précieuse et
importante pour une famille felsin et l'on ne conçoit pas qu'une arme ne se
trouve pas entre les mains d'un felsin.


Les cours se poursuivent avec des cours de biologie et des cours d'anatomie
avancée avec des particularités de close-combat où l'on apprend la théorie du
pourquoi et du comment sur des techniques de combat qu'on connaît déjà. Les
plus forts suivent ces cours tandis que les plus faibles s'entraînent aux
armes factices. On a l'occasion de découvrir quantités d'armes que les 3
professeurs transportent avec eux. Pour finir, on se bat à 1 contre deux et
nous prenons largement le dessus sous l'œil amusé et satisfait des professeurs
qui voulaient semble-t-il rappeler aux moins expérimentés qu'ils avaient
encore beaucoup à apprendre.


Entretemps, je poursuis ma cour auprès d'Alionor et aimerait peut-être
rejoindre sa patrie, et sa ville natale, en bordure des côtes. On s'est
renseigné pour obtenir des cours d'Armes à deux mains mais on nous a expliqué
que ce n'est pas à proprement parlé au programme mais que chaque professeur
est libre de son programme et que si nous marquons une certaine attention et
attrait vis-à-vis d'un professeur nous pourrions en bénéficier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire